ITW d’un entraineur sur l’alimentation

10 04 2009

Voici un rapide d’interview de Stéphane Krause, entraîneur du Pôle France funboard de l’ENVSN , en partenariat avec la société Overstim.s spécialiste de la nutrition sportive.

Importance de l’alimentation d’effort

Bien s’alimenter et s’hydrater est fondamental à la fois pour trouver les ressources nécessaires à l’effort, mais aussi à mobiliser ses ressources mentales. En plus de l’aspect diététique, j’ai remarqué que respecter une rigueur d’alimentation pendant toute une épreuve permet aux coureurs de rester concentré entre les manches.

Quelles sont les contraintes liées à l’épreuve sur le plan diététique ?

Les journées sont longues sans avoir une véritable structure horaire fixe, puisque l’on dépend des conditions de vent. On peut alors un jour ne pas rentrer pour l’heure du déjeuner, et le lendemain courir seulement le soir.

L’alimentation pendant la course n’est pas possible, elle se fait entre les manches à terre quand on peut rentrer ou alors autour du bateau de l’entraîneur. L’hydratation se fait aussi en général à terre ou autour du bateau.

Difficile d’établir un protocole d’alimentation figé, il doit pouvoir être très adaptable.

La spécificité de notre discipline, notamment le rythme de l’épreuve dépendant des conditions météo, nécessite une alimentation et une récupération efficace pour pouvoir enchaîner les courses.

Les Solutions

Le programme est le suivant

* Le matin de la compétition et pendant la journée, ils mangent un gateau énergétique qui permet d’éviter les sensations de lourdeur et de somnolence parfois ressenties après un repas « traditionnel ». Son index glycémique bas permet de maintenir longtemps une glycémie stable et d’être ainsi toujours prêt pour la prochaine manche, tant physiquement qu’au niveau des prises de décision.

* Juste avant de partir sur l’eau, je donne aux coureurs une solution en Gel au effet antioxydant. Sa composition en lithothamne, une algue contenant naturellement du calcium et du magnésium marin permet de prévenir les perturbations musculaires et apporte une énergie à la fois rapide et différée.

* Avant les manches et entre celles-ci, ils s’hydratent avec une boisson énergétique, non acide et peu sucrée, elle est apprécié pour son goût et son efficacité

Avant la dernière manche de la journée, ils prennent un gel pour se remettre en selle quand la fatigue commence à se faire sentir.

Au retour à terre, la récupération se fait à l’aide d’une boisson de récupération qui permet de recharger rapidement les réserves énergétiques et facilite la répétition des efforts.

Publicités

Actions

Information

One response

28 07 2009
skrause

ça fait un peu pub! tu peux laisser l’intro en disant que c un partenariat avec overstims et aprés dans le texte par contre il faut l’éviter en remplaçant les noms de marque de produits par un mot commun! genre hydrixir par boisson énéregétique… gatosport par gateau énergétique. Et éviter de dire boisson de récup en plus de son gout agréable! dire seulement qu’il permet de recharger les réserves…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :