Prépa physique

7 04 2009

Ma Prépa Physique

 

La préparation physique en funboard est très importante notamment en Slalom. Je pense que sur une saison entière, il y a différents éléments à prendre en compte et donc des manières différentes de se préparer. Les saisons sont relativement longues et étalées dans le temps il est donc important d’arriver à bien doser et jauger la «dose» de préparation pour ne pas obscurcir les performances sur l’eau (chose la plus importante bien évidemment). La préparation physique doit être un réel outil et non pas un frein …

Pour ma part, je divise l’année plus ou moins en deux avec une période de réelle préparation et de prise de force et une période de maintien de forme. Toute la période hivernale représente un travail de constitution et reconstitution musculaire et durant la saison sportive, on va plus s’axer sur un travail d’entretien. On pourrait rajouter à une année une 3ème période qui serait récupération et préparation.

Récupération/préparation :

Après une longue saison qui s’achève généralement en Novembre (sauf exception, cette année en janvier..), je prends une période de repos au niveau prépa physique mais aussi sur l’eau, j’essaie de souffler un peu et de prendre du plaisir sur l’eau. Cette période dure maximum un mois. Puis je redébute sur un travail de fond avec des séances de course à pied et vélo sans charge importante mais pour remobiliser l’ensemble de l’organisme, je joins à ça des séances de gainages (voir exemple : swiss ball séance) et PPG qui ne nécessite pas d’aller dans une salle. Toute cette pratique permet de réveiller le corps, de le préparer à la charge à venir.

 

 

La période hivernale : Prise de masse et charge lourde.

Après cette période de préparation, j’enchaine sur un temps plus long jusqu’à la reprise de la saison avec un travail de prise de masse et force. Généralement j’essaie d’avoir 3 séances de muscu  lourde par semaine, une de gainage/cardio et une sortie vélo ou course à pied en nature. Ce programme varie aussi en fonction de mes navigations j’essaie d’adapter en fonction de la navigation que je considère tout de même plus importante.

Pour ces séances je travaille généralement une partie du corps par séance (haut ou bas) ou sur une alternance des 2, avec un travail sur des 6* 10 répétitions à 70% sur différents ateliers.

Ce travail me permet durant l’hiver de me créer un capital « poids/puissance » qu’il faudra que je sois capable d’entretenir tout au long de la saison.

 

Période saison sportive :

C’est là que pour moi la gestion de la préparation physique est la plus difficile car il y a vraiment des périodes avec des hauts et des bas d’un point de vue physique. J’essaie de maintenir un programme assez structuré pour me forcer  à maintenir ma prépa dans les périodes difficiles et pour ne pas trop déborder lorsque « j’ai la patate ! ». Ce 2em point me parait très important car j’en ai été victime et par souci de vouloir trop bien faire je me suis retrouvé en fin de saison complètement épuisé (un effort trop important en avril peut avoir des conséquences durant l’été je pense). Malgré cela il faut tout de même maintenir une activité physique importante entre les différents objectifs.

Durant cette période, j’alterne entre séance de prise de masse, séance de gainage/renforcement musculaire, séance de cardio mais aussi beaucoup sur de l’endurance de force. Je pense que la diversité est importante car elle permet de travailler sa masse musculaire sous différent angle ; le windsurf étant un sport très complet que ce soit sur le plan cardio ou sur la puissance il est important de ne pas trop s’enfermer dans une pratique particulière et trop spécifique.

Pour les séances prise de masse on va passer sur du 6*8 ou 6*6 toujours sur les même ateliers que précédemment, on va garder les même séances de gainage PPG qui nous suivent depuis le début de nôtre préparation. Pour le cardio, la difficulté va être renforcée avec par exemple des séances de 30’ 30’ (30s d’effort suivi de 30s de récup) le tout fait 10X avec un échauffement de 10/15 min avant et une récup identique après. Pour ce qui est de l’endurance de force, on va tabler sur des poids plus léger avec plus de répétitions.

Pour moi la préparation physique est très importante pur ma pratique car elle permet d’exploiter au maximum son matériel, de pouvoir pousser ses limites mais aussi de protéger son corps par rapport aux lourds efforts d’une compétition mais aussi aux lourdes chutes que l’on peut rencontrer …

Publicités

Actions

Information

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :